Participation de SANRU à la 4ème conférence du PAMCA

Du 15 au 20 octobre 2017, SANRU ASBL a participé à la 4éme conférence Pan-African Mosquito Control Association (PAMCA) à Ouagadougou, au Burkina Faso. Le PAMCA, créé depuis 2009, est une organisation qui regroupe les chercheurs, les professionnels et d’autres institutions africaines dans la lutte contre les moustiques et les maladies transmises par ces vecteurs.
Cet organe poursuit la promotion de la recherche sur les moustiques et la lutte contre les insectes. Ses objectifs spécifiques sont la promotion de développement des nouveaux outils, les nouvelles techniques et méthodes de lutte contre les moustiques. Il vise aussi le renforcement des capacités à la recherche sur les moustiques et ses méthodes de lutte à travers des formations, stages et échanges des experts.
La 4eme conférence a réuni près de 200 participants dont la majorité provenait des universités et des institutions de recherches de tous les continents et les programmes de lutte contre les maladies à transmission vectorielle de certains pays africains. SANRU, représenté par Monsieur Paul MANSIANGI MAKIADI de l’équipe de recherche, s’est accordé de présenter sur les aspects entomologiques de l’épidémie de paludisme survenue en 2016 à Pawa dans la Province de Haut-Uélé. L’abstract était soumis et retenu pour présentation comme poster.
Dans sa présentation, Mr MANSIANGI a relevé la nécessité d’une évaluation prospective pour mieux cerner l’évolution annuelle de la transmission dans le Haut-Uélé et plus particulièrement à Pawa. Il a partagé son expérience sur l’investigation de l’épidémie de Pawa et plus particulièrement sur les aspects observés sur le terrain. Ensuite, des opportunités de financement pour la recherche sur la lutte anti vectorielle contre le paludisme ont été identifiées.
Plusieurs points abordés au cours de la conférence de PAMCA ont permis à l’unité de Recherche de SANRU de tirer des leçons importantes sur la lutte contre le paludisme. Notamment, la disponibilité actuelle des fonds pour la promotion de la recherche sur la lutte anti-vectorielle particulièrement, pour les études sur l’utilisation et l’efficacité de la MILD, ainsi que la résistance des moustiques vis-à-vis des insecticides.
Le PAMCA bénéficie d’appui substantiel des organismes occidentaux et des industries de fabrication des insecticides et de MILD, qui sont majoritairement installés en dehors de l’Afrique. D’ où, la grande recommandation de cette conférence était l’implication et la participation importante des Organisations et gouvernements africains dans la recherche.

Présence géographique

Abonnez-vous à notre newsletter