Présentation

Présente en RDC depuis 1981, SANRU dont le siège est à Kinshasa sur 76 Avenue de la Justice dans la commune de la Gombe, a fonctionné successivement comme un projet avec USAID, ECC et le gouvernement Congolais pendant 10 ans (SANRU I & II), puis sous la Direction des Ouvres Médicales (DOM) de l’ECC avec les différents projets pendant une dizaine d’année, puis sous le partenariat ECC-IMA pendant 10 ans encore. Depuis 03 novembre 2011, elle est autonome, dotée de la personnalité juridique suivant l’Arrêté ministériel N° 613/CAB/MIN/J&DH/2011 du 03 novembre 2011. Elle est une ONG basée sur la foi.

 

SANRU est donc parmi les plus anciennes et les toutes premières organisations en RDC à développer depuis plus de trente ans, en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé, les activités de Soins de Santé Primaires (SSP) à travers les Zones de Santé(ZS) de la RDC, conformément à la Déclaration d’Alma Ata. Elle est enregistrée au Ministère de la Santé Publique sous le N° MS 1255/DSSP/30/070 et au Ministère du Plan sous le N° 412/PL/2012.
Dans sa gestion, SANRU dispose de Quatre (4) organes importants qui fonctionnent conformément au statut, au règlement d’ordre et aux procédures de SANRU en annexes. Ces organes sont :

1) L’Assemblée Générale ;

2) le Conseil d’Administration ;

3) la Direction Exécutive ;

4) les Unités de gestion des projets

 

L’effectif actuel de SANRU est de 250 personnes avec des compétences variées (technique, financière, administrative et logistique) et ayant travaillé à différents niveaux du système sanitaire de la RDC. Ce personnel comprend, sans être exhaustif, 67 Médecins (dont Un PhD et 51 Masters en santé publique), 8 Pharmaciens, 62 Financiers dont 7 auditeurs internes, 60 logisticiens, 9 Infirmiers, 8 Experts en communication.
Compte tenu du nombre des projets sous gestion et de la présence des sous-bureaux au niveau de la quasi-totalité des provinces de la RDC, le processus de Prise des décisions à SANRU est guidé par le principe du rapprochement des centres des décisions des niveaux où sont menées les actions, grâce à une délégation effective des responsabilités afin de réduire les délais de prise des décisions.

Ainsi, les décisions opérationnelles programmatiques sont du ressort des chefs des projets et dans certains cas des chefs d’antennes provinciales tandis que la Direction Exécutive qui assure le leadership général de l’organisation est responsable de toutes les décisions stratégiques et tactiques et ce, avec l’appui des chefs de projets et des chefs de service selon les cas. Dans la mesure du possible, les décisions sont toujours prises de manière concertée.

Présence géographique

Abonnez-vous à notre newsletter