replica rolex includes innovative design,skill connovation and sports atmosphere .

SANRU distribue 2.303.049 Moustiquaires imprégnées d'insecticide dans la province de la Tshopo/Kisangani,

Soins de Santé Primaires en Milieu Rural

  • Partager cet article Facebook Twitter Google + LinkedIn Email

SANRU distribue 2.303.049 Moustiquaires imprégnées d'insecticide dans la province de la Tshopo/Kisangani,

vendredi, 11 juin 2021 13:01

SANRU distribue 2.303.049 Moustiquaires imprégnées d'insecticide dans la province de la Tshopo/Kisangani,

Le Gouverneur a. i de la province de la Tshopo, Mr. Maurice Abibu SAKAPELA a lancé officiellement ce Samedi 05 Juin 2021 à l’esplanade de la poste dans commune de Makiso en ville de Kisangani, la distribution gratuite des moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée et le dénombrement sur toute l’étendue de la province.

Cette cérémonie riche en couleur a commencé par une caravane motorisée et a connu la participation d’une forte délégation venue de Kinshasa qui était composée du conseiller Principal du Chef de l’État au collège de la santé et du bien-être, du Directeur du cabinet adjoint du Ministre de la Santé publique, du Directeur National du Programme de lutte contre le Paludisme, du Général de la police Nationale en charge de la Santé, du Vice-président du CCM, du représentant de la CAGF, du chef du projet campagne de SANRU et d’autres invités de la province.
Tour à tour, les discours des différents intervenants se sont suivis, ces derniers ont saisis cette occasion pour remercier particulièrement le Président de la République, Son Excellence Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Chef de l’Etat, pour avoir honoré la RDC en contribuant à la reconstitution des fonds du Fonds Mondial, pour la toute première fois depuis que la République Démocratique du Congo est bénéficiaire des subventions du Fonds Mondial. Ils ont ensuite évoqué que le paludisme est responsable d’un fort taux d’absentéisme scolaire. Il contribue à l’anémie chez les enfants et les femmes enceintes, et peut avoir divers effets négatifs sur l’issue de la grossesse comme les avortements spontanés, le faible poids à la naissance et les cas de mort néonatale en RDC où l’environnement, les écosystèmes naturels sont des réservoirs intarissables des moustiques qui transmettent la malaria.
C’est pourquoi, tour à tour ont-ils poursuivi, que l’utilisation efficiente et responsable des Moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée MILD en sigles, constitue, la principale stratégie d’intervention et de prévention, susceptible de réduire de manière drastique le paludisme au sein de nos communautés. D’où il est éminemment important de renforcer et de recadrer la compréhension de toutes les forces sociétales, dans la mobilisation sociale, qu’en recevant ces moustiquaires imprégnées, la population demeure à la fois l’actrice et le bénéficiaire de la protection de sa santé.
Pour le vice-président de l’Instance de Coordination Nationale du Fonds Mondial de lutte contre le Paludisme, le VIH/SIDA et la Tuberculose en RD Congo, CCM en sigle, ce geste combien louable a donné à la RD Congo, un double statut ; non seulement celui de bénéficiaire, mais aussi et surtout celui du Donateur du Fonds Mondial. Il a ensuite rappelé que la Tshopo est le berceau du Nationalisme, une province chère au Grand Cantonnier le Docteur Jean YAGI SITOLO ancien Ministre de la Santé et FINA, ancien Vice Premier Ministre du Gouvernement Lumumba.