replica rolex includes innovative design,skill connovation and sports atmosphere .

SANRU Asbl SENSIBILISE LES ETUDIANTS DE L’UNIVERSITE LIBRE DE KINSHASA SUR LA PART DU SECTEUR PRIVE DANS LA LUTTE ET LA PRISE EN CHARGE DES MALADIES,

Soins de Santé Primaires en Milieu Rural

  • Partager cet article Facebook Twitter Google + LinkedIn Email

SANRU Asbl SENSIBILISE LES ETUDIANTS DE L’UNIVERSITE LIBRE DE KINSHASA SUR LA PART DU SECTEUR PRIVE DANS LA LUTTE ET LA PRISE EN CHARGE DES MALADIES,

dimanche, 01 août 2021 07:29

Le Club Scientifique Médecine de l’Université Libre de Kinshasa(ULK) a organisé une séance de sensibilisation des étudiants sur l’épidémie de l’hépatite et les mesures arrêtées pour améliorer l’accès aux services de dépistage et de traitement.

D’après l’OMS seule 1 personne sur 20 sait qu’elle a une hépatite et seulement 1 personne sur 100 a accès au traitement. Préoccupés par cette révélation, les étudiants en médecine de l’ULK ont profité de la journée internationale de l’hépatite célébrée le 28 juillet de chaque année pour réfléchir entre eux, le corps académique, les spécialistes en santé et quelques organisations de Kinshasa intervenant dans le secteur de la santé.
Cette activité a réuni beaucoup d’étudiants. Parmi eux 124 Etudiants en médecine dont 45 Filles ont consacré leur temps sur cette activité. Etant l’une des grandes organisations nationales intervenant dans le secteur de la santé, SANRU Asbl a fait partie des organisations ciblées par cette université à pouvoir non seulement parler de lui-même mais aussi et surtout partager son expérience dans ce secteur spécifique selon le contexte et les réalités de la RDC.
L’occasion faisant le larron, le Dr. Marcel Lama invité au perchoir à intervenir au compte de SANRU Asbl à cette occasion, a par une brillante présentation démontré l’apport du secteur privé dans la prise en charge et la lutte contre le paludisme et la prise en charge des autres maladies après avoir fait une brève présentation de SANRU en parlant de sa mission, ses valeurs, ses domaines d’intervention et sa zone de couverture en RDC.
Pour terminer son exposé le Dr. Marcel Lama a mis l’emphase sur le taux de 55% d’appui que compte le secteur privé tant médical (47%) que non médical (8%) y compris les religieux, les guérisseurs et les tradipraticiens. D’où l’importance pour les étudiants en médecine et futur médecins à comprendre l’importance de ce secteur lucratif qui constitue aussi pour eux une opportunité financière tout en respectant et en faisant la promotion des politiques nationales de prise en charge des maladies.

Voulant concilier la parole aux oeuvres, SANRU a distribué séance tenante un lot des cache-nez pour prévenir les participants contre la COVID-19 et des dépliants, des porte-clés, des stylos, des carnets et des foulards qui véhiculent des messages de lutte contre le paludisme selon la politique nationale en faveur des étudiants.


Pour les autorités académiques et le club scientifique médecine des étudiants, la présence de SANRU à cette activité ouvre la porte à un partenariat et une collaboration à long termes pour des activités de renforcement des capacités des étudiants et la sensibilisation conjointe des populations à lutter contre les maladies qui fragilisent la santé et l’économie des ménages.