Soins de Santé Primaires en Milieu Rural

  • Partager cet article Facebook Twitter Google + LinkedIn Email

RECONVERSION DES INFIRMIERS A1 EN SAGE-FEMMES : LE TRAIN EN MARCHE

jeudi, 13 juin 2019 13:30

SANRU Asbl, à travers son projet BOMOYI, œuvre pour l’amélioration de la santé de la reproduction, de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent (SRMNEA). Son principal objectif est de contribuer à la réduction de la morbi-mortalité infantile et maternelle. Une des stratégies mis en œuvre pour atteindre cet objectif est  la reconversion des infirmiers A1 en sage-femme grâce à une formation de 12 mois dans les Instituts Supérieurs Techniques et Médicaux (ISTM).

C’est dans ce cadre que des actes d’engagement, ont été signés au cours des cérémonies organisées, dans les provinces du Maniema et du Kasaï, le 23 Avril et 18 Mai 2019, respectivement. Notons que ces actes sont un contrat où l’apprenant s’engage à observer des règles tel que la présence journalière aux cours afin de continuer à jouir de leurs droits de boursiers.

Ces actes signés entre les apprenants, les divisions provinciales de la santé (DPS), l’ISTM, et SANRU, ont également marqués le début du processus de formation. Ajoutons que ces apprenants sont le fruit d’une sélection minutieuse effectuée après un test où 45 ont été retenus pour Tshikapa et 75 pour Kindu.

La cérémonie de Maniema a été ponctuée par  les différents mots du Chef de division, du Point focal SANRU/Bomoyi et du représentant de l’ISTM/Kindu.

La lecture des actes d'engagement,  destinés aux inscrits résidants à Kindu  et au non-résidents de la ville, a déclenché le début de l’évènement ; suivi d’un débat axé sur le contenu desdits actes.

Tour à tour, les éclaircissements ont été donnés par Mr Eustache BABALA, Chef de division,  Docteur Pascal KEMAINA, point focal SANRU et Mr Alain BAKANGANA MUNGU, point focal de l’ISTM/Kindu pour soulager les apprenants sur leurs divers questionnements par rapport à leur avenir dans ce programme de reconversion. En effet, ceux-ci bénéficieront d’une bourse qui comprend les frais académiques, les frais de logements ainsi que la restauration.

Après ces échanges, le Chef de division a vivement demandé aux apprenants de signer l’acte d'engagement ; tout en leur assurant qu’un document collectif sera établi comme ordre de mission pour venir à Kindu dans une formation continue de 12 mois.

En ce qui concerne la cérémonie au Kasaï, la salle de l’ITM /TSHIKAPA a servi de cadre avec des temps forts dont les différents discours du  Directeur Général de l’ISTM /Tshikapa,  du Point Focal SANRU /Bomoyi ainsi que le discours du Chef de division provincial de la santé.

Dans le  discours  du Directeur Général de l’ISTM Tshikapa, lu par son représentant, le Docteur MASHI KASONGO, Secrétaire académique ISTM/Tshikapa ; Il a été question de la disponibilité et de l’expérience de l’ISTM /TSHIKAPA dans le domaine de la Reconversion  des infirmiers(es) en sages-femmes, et l’éloge du produit « sage-femme » que l’institution a lancé sur le marché de l’emploi. L’ISTM a rassuré  les  apprenants, mis à sa disposition et aux responsables du  projet BOMOYI, qu’ils ne regretteront  jamais d’avoir sélectionné leur institution  pour cette mission régalienne.  Enfin, il a souhaité plein succès au partenariat ISTM TSHIKAPA - SANRU asbl. 

Le Docteur Urbain MEKANDA, Chef de Division de la santé du Kasaï, a félicité ce projet qui s’inscrit dans les objectifs du Plan National de développement sanitaire et ainsi que dans celui du développement durable de la RDC, en contribuant à l’amélioration de l’état de santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant. 

Les deux ISTM sélectionnés ont déjà procéder au début effectif des cours en dispensant les premiers modules.

 

154525