Soins de Santé Primaires en Milieu Rural

  • Partager cet article Facebook Twitter Google + LinkedIn Email

Plaidoyer en faveur de la vaccination auprès des autorités politico-administratives de l’Equateur

mercredi, 26 février 2020 10:02

Les autorités politico-administratives, membres de la société civile et partenaires de la santé de la province de l’Equateur se sont engagés à « travailler main dans la main en faveur de la vaccination afin de sauver les vies ». Telle est la résultante de la mission de plaidoyer en faveur de la vaccination effectué du 08 au 15 février 2020 à Mbandaka par SANRU et ses partenaires qui sont le Programme Elargi de la Vaccination, le réseau des parlementaires congolais pour l’appui à la vaccination (REPACAV) et le Conseil National des Organisations d’appui à la santé (CNOS).

Sous l’appui financier de SANRU, ce plaidoyer en faveur de la vaccination s’est déroulé le mardi 12 février 2020 en présence de toutes les autorités politico-administratives de la ville dont l’objectif était d’assurer le suivi des engagements pris par le Gouverneur à Kinshasa en juillet 2019 lors du Forum National sur la vaccination et l’éradication de la poliomyélite.

Allocution du Gouverneur a.i. de lEquateur lors du plaidoyer

Dans sa présentation, l’honorable député national Patrick Mangay, membre du REPACAV National a mis un accent particulier sur la volonté politique de l’exécutif provincial, sur le suivi du décaissement des fonds alloués à la vaccination par l’Assemblée provinciale et sur le contrôle citoyen par la société civile.

A ce jour, un édit a été élaboré et voté par le Parlement, signé et promulgué par le Gouverneur de la province de l’Equateur. Cet édit portant création et fonctionnement du Fonds Provincial pour le financement du secteur de la Santé dans la province de l’Equateur « FPFS-EQ », en sigle, stipule que 2% de taxes et redevances provinciaux perçues par les régies financières de la Province seront rétrocédés à la santé pour la vaccination. Ces fonds devraient permettre à la province d’ acheminer les vaccins, en provenance de Kinshasa, dans les zones et aires de santé, à entretenir et renforcer la couverture en matériels de chaine de froid et aussi appuyer les activités de vaccination de masse.

Afin de pérenniser ces acquis, la société civile a été mobilisée et un réseau provincial des parlementaires d’appui à la vaccination mis en place lors des travaux techniques entre la délégation venue de Kinshasa avec respectivement la Société civile provinciale et l’Assemblée provinciale de l’Equateur.

La photo de famille des participants au plaidoyer 

Il sied de signaler que la province vient de faire face à une épidémie de rougeole avec une létalité élevée. Et les difficultés logistiques qu’ont connues les zones de santé fluviales touchées par l’épidémie de la rougeole à organiser une riposte ont démontré l’importance d’avoir une ligne budgétaire spécifique venant de la province pour pallier à ces défis logistiques de la vaccination.

447240