Soins de Santé Primaires en Milieu Rural

  • Partager cet article Facebook Twitter Google + LinkedIn Email

Clôture de la session de formation des prestataires des structures privées dans la ville de Kinshasa : 3T " tester,traiter et traquer " mot d’ordre à retenir !

lundi, 23 novembre 2020 18:50

Sanru Asbl en collaboration avec le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP), la Direction des Pharmacies et Médicaments(DPM), la Direction des établissements de soins et Partenariat (DESP) a organisé une session de formation pour 1350 prestataires des établissements de santé privés (officines et Formations sanitaires) du 28 Octobre au 10 Novembre 2020 dans les sites de Africana Palace et Caritas.

La formation s’est clôturée le mardi 10 Novembre 2020 avec la présence de la Représentante du Secrétaire Générale de la santé Mme KANYEBA Gode, Directrice adjointe du Programme National de lutte contre le Paludisme(PNLP), Le Directeur de Direction des établissements de soins et partenariat le Dr OKIATA Jean-Paul et la Program  manager Palu de SANRU asbl Dr Phanzu Fernandine. 

S’inscrivant dans le cadre de renforcements des capacités théoriques et pratiques des propriétaires et prestataires de FOSA et officines privées dans la prise en charge du paludisme simple dans le secteur privé, ctte  formation vise la  familiarisation  des prestataires des établissements de santé privés avec avec les outils de gestion des stocks des médicaments en général et ceux des CTA et TDR en particulier ainsi que les bonnes pratiques d’assurance qualité des antipaludiques et TDR du paludisme ;

A cette occasion l’Asbl SANRU,  par le canal du  Dr Fernandine Phanzu a remercié les participants et a appelé les propriétaires et les prestataires des officines et des Fosa à l’intégration de la politique nationale de la prise en charge des patients fréquentant les officines ainsi que les FOSA privés.

La représentante du secrétaire général à son tour, a mis l’accent sur les 3 T « testé, traité et traquer » afin de lutter contre le paludisme dans le secteur privé. Elle a vivement encouragé les participants à travailler de commun accord avec le PNLP pour des meilleurs résultats.

Pour SANRU et ses partenaires, la lutte contre le paludisme dans le secteur privé est une activité d’intégration nouvelle, les efforts doivent être poursuivis pour que cette lutte se globalise jusque à intégrer totalement le secteur privé pour une prise en charge conforme à la politique nationale des patients qui fréquentent tant les officines que les FOSA privées et assurer la disponibilité des antipaludiques de qualité et de moindre coût.

541962