replica rolex includes innovative design,skill connovation and sports atmosphere .

GOMA,Atelier de présentation des résultats du NMF2 mis en œuvre de Janvier 2018 au 31 Décembre 2020 et plaidoyer pour l’appropriation et l’implication de la DPS Nord-Kivu dans la vulgarisation de la gratuité de la prise en charge du paludisme et la l

Soins de Santé Primaires en Milieu Rural

GOMA,Atelier de présentation des résultats du NMF2 mis en œuvre de Janvier 2018 au 31 Décembre 2020 et plaidoyer pour l’appropriation et l’implication de la DPS Nord-Kivu dans la vulgarisation de la gratuité de la prise en charge du paludisme et la l

Atelier de présentation des résultats du NMF2 mis en œuvre de janvier 2018 au 31 Décembre 2020 et plaidoyer pour l’appropriation et l’implication de la DPS Nord-Kivu dans la vulgarisation de la gratuité de la prise en charge du paludisme et la lutte contre la vente illicite des intrants. 

Au cours de la deuxième semaine du mois d’avril 2021, la grande salle de l’Hôtel la joie plazza de Goma a accueilli une série d’intenses activités. Il s’agit notamment d’un atelier de présentation des résultats du programme de lutte contre la malaria en RDC, NMF2 associé à celui de l’orientation des sous-récipiendaires de SANRU Asbl sur le NMF3.
Animé par un esprit de redevabilité lui inculqué selon lui par SANRU Asbl, le PPSSP dit Programme de Promotion des Soins de Santé Primaires, l’un des Sous-Récipiendaires de SANRU ASBL se reconnait avoir été retenu après une sélection rigoureuse des Sous-récipiendaires pour la mise en œuvre des activités de routine du Nouveau Modèle de Financement (NMF2) du Fonds Mondial, pour la composante Malaria dans les 34 zones de santé de la Division Provinciale de la Santé (DPS) du Nord Kivu, à l’Est de la RD Congo.

L’objectif général de cette sélection du PPSSP pour SANRU Asbl étant de contribuer à l’amélioration de l’état de santé de la population par la réduction du fardeau humain et socio-économique du paludisme, le PPSSP quant à lui s’est fixé comme objectifs spécifiques, 80 % des enfants de moins d’un an et femmes enceintes dorment sous MILDS dans 34 ZS ciblées, bénéficient du TPI dans 34 ZS ciblées et sont correctement pris en charge (traitement et diagnostic) dans les FOSA et les sites des soins communautaires en cas de paludisme, et cela selon les directives nationales.
Pour le PPSSP les résultats atteints en ce qui concerne la distribution des MILDS à la CPN et aux enfants ayant reçu la vaccination anti rougeole(VAR) font état 86% en 2018, 61% en 2019 et 94% en 2020.
Poursuivant sa présentation, le PPSSP a aussi démontré le changement intervenu dans la réalisation des TDR et de GE réalisés dans les FOSA en indiquant que ceux-ci sont allés de 8 à 92% en 2018, de 11 à 89% en 2019 et 2020.
S’agissant de la prise charge du paludisme dans les sites de santé communautaire, ce sous récipiendaire de SANRU Asbl a affirmé que l’appui est allé de 92% en 2018, 100% en 2019 et 96% en 2020 suite aux contraintes de mise œuvre liées aux épidémie de la MVE et la COVID-19 qui ont surgit pendant la mise en œuvre.
Au même moment, le PPSSP s’est dit satisfait de ses résultats réalisés en dépit de la situation sécuritaire et sanitaire difficile du Nord-Kivu. Ils estiment que l’organisation a été en mesure de réaliser une réponse allant de 79 à 73% pour le traitement de paludisme grave confirmé dans les FOSA au cours de l’exercice 2018-2020.
Pour conclure le PPSSP a remercié SANRU asbl pour la confiance et en profité pour recommander aux autorités tant locales que nationales de s’impliquer pour qu’une paix durable soit retrouvée, tout en annonçant en pleine présentation de ces résultats la mort de l’une de ses agents lâchement abattue par un coup de balle perdue à son domicile dans la commune de Karisimbi en Ville de Goma le 12 avril 2021.

Elisée WABOMUNDU KISUBA
Marketing & Communication Manager, SANRU Asbl.

1090407